Forme PhysiqueSport et MentalSurf et Santé Mentale : le parcours de Maxime

Surf et Santé Mentale : le parcours de Maxime

UPmy.life : Bonjour, Maxime, et merci de nous accorder cet entretien. Vous avez une histoire fascinante à partager, particulièrement pour toute personne cherchant à comprendre comment la pratique du surf peut avoir une influence positive sur la santé mentale. Pouvez-vous nous parler de vous et de votre parcours avant votre immersion dans le surf ?

Maxime : Bien sûr, j’en serais ravi. Je m’appelle Maxime, j’ai 35 ans. Je suis originaire de Montpellier, en France. J’ai toujours été quelqu’un de très actif, j’adore le sport et toute activité qui me permet de bouger et de rester en forme. Je dois avouer que jusqu’à il y a quelques années, ma vie était assez classique. J’ai suivi des études en économie, j’ai travaillé dans le domaine de la finance, je me suis marié et j’ai eu deux enfants.

Je pensais que tout allait bien, que j’étais sur la “bonne” voie. Pourtant, il y avait cette inquiétude constante, ce stress que je ne pouvais pas vraiment expliquer. C’était comme si j’étais enfermé dans un cycle sans fin de travail, de sommeil, de travail, de sommeil, avec peu ou pas de temps pour moi. Pendant ce temps, j’éprouvais de l’anxiété, une pression constante et je sentais que je ne vivais pas vraiment ma vie.

UPmy.life : Ce que vous dites est un sentiment que beaucoup de nos lecteurs peuvent comprendre. Et à un moment donné, le surf est entré en jeu, n’est-ce pas ?

Maxime : Oui, c’est exact. Pendant un voyage en famille en Bretagne, j’ai essayé le surf pour la première fois. À ce moment, je ne savais pas à quel point cette décision allait changer ma vie.

UPmy.life : Votre expérience est réellement unique et inspirante, Maxime. Nous allons explorer davantage votre voyage dans le surf et son impact sur votre santé mentale. Restez à l’écoute, chers lecteurs.

ENVIE DE PASSER A L'ACTION ?
Si vous ressentez, comme Maxime, le besoin de travailler sur votre santé mentale à travers une activité qui vous passionne, découvrez notre service “Plan d’Action Personnalisé” pour un accompagnement sur mesure.

UPmy.life : Avant de vous lancer dans le surf, aviez-vous déjà une relation avec la mer ou avec des sports nautiques ?

Maxime : Non, pas du tout. En fait, je suis originaire de Montpellier, une ville située près de la mer, mais je n’avais jamais vraiment passé beaucoup de temps à la plage ou dans l’eau. Au contraire, je passais mes vacances à faire des randonnées en montagne ou à explorer des villes étrangères.

UPmy.life : C’est intéressant. Ainsi, le contraste avec votre vie d’avant doit avoir été très marqué. Pouvez-vous nous parler de l’atmosphère et des sentiments que vous ressentiez dans votre vie avant votre rencontre avec le surf ?

Maxime : Bien sûr. Comme je l’ai mentionné plus tôt, j’étais dans un cycle assez monotone. Je me levais, je travaillais, je rentrais, je dormais. J’essayais d’être présent pour ma famille autant que possible, mais je sentais que ce mode de vie me vidait de mon énergie. Je ressentais de la pression, une forme de solitude, parfois même de la tristesse. J’étais constamment fatigué, et même les week-ends n’apportaient pas le repos ou le changement d’air que j’espérais.

UPmy.life : Pouvez-vous nous donner des détails sur certains obstacles ou défis que vous avez pu rencontrer à ce moment-là ?

Maxime : De manière générale, je dirais que le manque de temps était un gros défi. J’étais constamment en train de courir après des deadlines, et quand je rentrais chez moi, j’avais du mal à me déconnecter du travail. Cela affectait non seulement ma santé mentale, mais aussi mes relations avec ma famille. En plus de cela, je commençais à avoir des problèmes de santé à cause de mon style de vie plutôt sédentaire. J’étais souvent stressé et j’avais l’impression d’être en permanence sur le point de craquer.

UPmy.life : Cela semble avoir été une période difficile pour vous. Comment vous sentiez-vous par rapport à votre futur à ce moment-là ?

Maxime : Je me sentais coincé, pour tout vous dire. Je me disais que j’avais tout ce dont un homme pouvait rêver, et pourtant, je n’étais pas heureux. Je craignais que le reste de ma vie ne soit qu’une répétition de ce cycle fatigant. Je n’arrivais pas à voir comment cela pourrait changer, et cette pensée était assez angoissante.

UPmy.life : Vous avez décrit un point de non-retour dans votre vie, un moment d’épuisement mental et physique. Qu’est-ce qui a déclenché le défi du surf dans votre vie ? Y a-t-il eu un événement précis ou une prise de conscience ?

Maxime : C’est lors de ces vacances en Bretagne que tout a commencé. J’observais mes enfants jouer dans l’eau et cet esprit d’insouciance, de liberté, m’a interpellé. Un jour, un moniteur de surf qui donnait des cours à proximité nous a approchés et a proposé une initiation au surf. J’ai accepté un peu par hasard, sans véritable but. J’avais simplement besoin d’essayer quelque chose de nouveau, de rompre avec la routine.

UPmy.life : Qu’est-ce qui a changé alors ? Pourquoi avez-vous décidé de continuer à surfer ?

Maxime : Dès ma première session, j’ai ressenti quelque chose d’incroyable. Je ne peux pas le décrire exactement, mais c’était comme si je me reconnectais à moi-même, à mes propres émotions et à la nature. Ce n’était pas facile, bien sûr. Le surf est un sport qui demande beaucoup de patience et de persévérance. Mais c’était comme si, pour la première fois depuis longtemps, j’avais trouvé quelque chose qui m’apportait de la joie, qui me permettait de respirer.

UPmy.life : Qu’est-ce qui dans le surf vous a particulièrement attiré ?

Maxime : Je pense que c’est la combinaison de plusieurs facteurs. Tout d’abord, il y a l’aspect physique : l’effort, la dépense d’énergie, le fait de lutter contre les vagues… C’est un excellent moyen de libérer le stress accumulé. Ensuite, il y a la relation intime avec la mer, ce sentiment d’être en harmonie avec la nature. Enfin, il y a le challenge : chaque vague est différente et vous devez sans cesse vous adapter. C’est à la fois exigeant et incroyablement gratifiant.

UPmy.life : À quel moment avez-vous décidé de prendre cela au sérieux et d’intégrer le surf de manière plus régulière dans votre vie ?

Maxime : À mon retour de vacances. J’étais hanté par cette expérience. Je me suis inscrit dans un club de surf à Montpellier et j’ai commencé à m’y former sérieusement. Mon but était clair : utiliser le surf comme un outil pour améliorer ma santé mentale et retrouver un certain équilibre dans ma vie.

UPmy.life : Et votre famille, comment a-t-elle réagi à cette nouvelle passion ?

Maxime : Au début, ils étaient un peu surpris, je suppose. Mais très vite, ils ont compris que le surf avait un effet bénéfique sur moi. Ils ont vu que j’étais plus détendu, plus heureux. Ma femme a même commencé à pratiquer avec moi de temps en temps et nous avons partagé des moments vraiment merveilleux ensemble.

UPmy.life : Maxime, pourriez-vous nous expliquer comment vous avez procédé pour intégrer le surf dans votre mode de vie et quelles stratégies vous avez utilisées pour surmonter les défis présentés par cette nouvelle discipline ?

Maxime : Tout d’abord, j’ai dû adapter mes horaires. En tant que père de famille et professionnel, il n’était pas toujours facile de trouver du temps pour surfer. Alors, j’ai pris l’habitude de me lever très tôt le matin, avant le lever du soleil. Le silence et la tranquillité de ces matinées étaient parfaits pour la pratique du surf. Et voir le soleil se lever pendant que je surfais restait toujours un moment incroyable.

UPmy.life : Et avez-vous suivi une formation ou utilisé des ressources précises pour améliorer vos compétences de surfeur ?

Maxime : Oui, j’ai suivi des cours dans un club de surf à Montpellier. Le coaching était essentiel pour moi car le surf est une discipline complexe. Il ne s’agit pas seulement de force physique, mais aussi de comprendre le comportement de la mer et des vagues. J’ai également lu beaucoup de livres et de blogs sur le sujet, et regardé des vidéos en ligne pour améliorer ma technique.

UPmy.life : Pouvez-vous nous parler d’éventuels obstacles que vous avez rencontré et de la manière dont vous avez géré ces situations ?

Maxime : Bien sûr, tout n’a pas toujours été rose. Le surf exige du temps, de l’énergie et de la concentration, et il y a eu des moments où j’étais tenté de renoncer. Parfois, les conditions n’étaient pas idéales, d’autres fois, j’étais fatigué ou j’avais du travail à faire. Mais je suis resté déterminé. Chaque fois que j’ai pensé à abandonner, je me rappelais de ce que le surf m’avait apporté, et je trouvais le courage de continuer.

UPmy.life : Qu’est-ce qui vous a aidé à surmonter ces défis ? Avez-vous eu recours à un soutien particulier ?

Maxime : Ma détermination a joué un grand rôle, mais le soutien de ma famille a également été précieux. Comprendre que le surf était non seulement bénéfique pour moi, mais aussi pour mon bien-être global et ma relation avec mes proches, m’a motivé à persévérer. De plus, les autres surfeurs que j’ai rencontrés ont également été une source d’encouragement inestimable.

UPmy.life : En gardant le bénéfice de cette expérience en perspective, comment diriez-vous que le surf a influencé votre approche des défis dans d’autres domaines de votre vie ?

Maxime : Le surf m’a appris beaucoup de leçons précieuses. Surtout, il m’a enseigné que lorsque vous êtes confronté à une vague, vous avez deux choix : soit vous la laissez vous submerger, soit vous apprenez à la surfer. Cette leçon s’est avérée précieuse dans d’autres aspects de ma vie. Aujourd’hui, je suis capable de faire face à des situations stressantes avec plus de calme et d’optimisme, et d’affronter les défis avec une attitude proactive et positive.

UPmy.life : Maxime, à travers notre conversation, nous avons pu percevoir l’impact significatif que le surf a eu sur votre vie. Parlez-nous des transformations majeures que vous avez vécues depuis le lancement de votre défis de surf.

Maxime : Le premier changement notable a été une diminution significative de mon niveau de stress. Le surf est un excellent moyen de s’évader, de se libérer de la pression accumulée. En m’immergeant dans l’océan, je pouvais laisser derrière moi mes préoccupations et mes craintes.

UPmy.life : À part la gestion du stress, quelles autres améliorations avez-vous remarqué ?

Maxime : Ma santé physique s’est grandement améliorée. Le surf demande une condition physique solide et cela m’a poussé à maintenir une activité régulière, ce qui se ressent sur mon corps. D’autre part, ma qualité de sommeil s’est améliorée, ce qui, à son tour, a influé de manière positive sur mon humeur et ma productivité.

UPmy.life : Parlez-nous de vos réussites et des moments qui vous ont particulièrement marqué.

Maxime : Je me souviens très clairement du premier “tube” que j’ai réussi à prendre. Pour ceux qui ne connaissent pas, un tube c’est quand le surfeur arrive à prendre une vague et à surfer à l’intérieur, c’est comme un passage sous un tunnel d’eau, le summum pour tout surfeur. C’était un moment incroyable. Mais pour moi, la plus grande réussite a été le changement interne, le sentiment de paix et de liberté que j’ai découvert grâce à la mer et au surf.

UPmy.life : Ces moments inoubliables ont-ils eu un impact sur votre perception de la vie, sur la manière dont vous appréhendez vos journées ?

Maxime : Absolument. Le surf m’a aidé à comprendre l’importance de l’instant présent, d’apprécier chaque moment tel qu’il se présente. Cela a instauré en moi une nouvelle perspective non seulement sur la vie, mais aussi sur mes propres capacités et limites. Chaque jour est une nouvelle opportunité à saisir, et chaque vague, une leçon à apprendre.

UPmy.life : Y a-t-il eu des moments où vous sentiez que le surf vous aidait à prendre du recul ou à regarder les choses sous un nouvel angle ?

Maxime : Oui, certainement. Par exemple, lorsque vous êtes dans l’eau, en attente de la prochaine vague, vous ne pouvez pas faire grand-chose d’autre que d’attendre. Vous ne pouvez pas précipiter la mer. Cela m’a aidé à comprendre le principe de la patience, le fait que tout a son propre rythme et que parfois, le mieux qu’on puisse faire, c’est juste de prendre le temps et d’attendre. C’est une leçon que j’ai essayé d’appliquer dans d’autres aspects de ma vie aussi.

UPmy.life : À la lumière de votre expérience, quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui se trouve dans une situation similaire à celle que vous avez vécue avant de découvrir le surf ?

Maxime : Je dirais tout d’abord, ne soyez pas effrayé par le changement. C’est souvent lorsque nous acceptons de sortir de notre zone de confort que nous découvrons de nouvelles passions, des activités qui ont le pouvoir de bouleverser notre vie pour le mieux.

UPmy.life : Très pertinent, Maxime. Avez-vous d’autres recommandations pour ceux qui se sentiraient coincés dans la routine ou submergés par les défis de la vie quotidienne ?

Maxime : Oui, de manière générale, je pense qu’il est crucial de faire des choses qui nous font du bien et de ne pas avoir peur de prendre du temps pour soi. Ce n’est pas du tout un acte égoïste, au contraire. En améliorant notre bien-être, nous sommes plus présents et plus disponibles pour les autres.

UPmy.life : Avez-vous une approche ou une méthode spécifique que vous recommanderiez pour intégrer une nouvelle activité dans sa vie, comme vous l’avez fait avec le surf ?

Maxime : Je pense qu’il faut y aller progressivement. L’objectif n’est pas de devenir un expert instantanément, mais de profiter du voyage. Et puis, ne vous découragez pas si les résultats ne sont pas immédiats. Lorsque j’ai commencé le surf, il y avait des jours où je ne parvenais pas à attraper une seule vague. Mais je ne me suis pas découragé et, avec le temps, j’ai vu d’énormes progrès.

UPmy.life : Votre histoire est inspirante, Maxime. Pouvez-vous partager les leçons les plus précieuses que vous avez tirées de votre expérience avec le surf ?

Maxime : Il y a plusieurs leçons que j’ai apprises grâce au surf. Premièrement, comme je l’ai déjà mentionné, le surf m’a appris le respect de la nature et l’importance de la patience. Deuxièmement, il m’a appris que la volonté et la détermination sont des atouts clés pour surmonter n’importe quel défi. Enfin, et c’est probablement le plus important, le surf m’a montré que pour être heureux, je dois vivre ma vie à mon rythme, en harmonie avec qui je suis vraiment.

UPmy.life : Maxime, vous avez parcouru un long chemin depuis vos débuts dans le surf. Pouvez-vous nous parler de vos aspirations futures en lien avec cette pratique ? Quelle place aimeriez-vous que le surf ait dans votre vie à l’avenir ?

Maxime : Le surf fait maintenant partie intégrante de ma vie. Je compte bien sûr continuer à surfer le plus souvent possible. Il ne s’agit plus d’un simple loisir, mais d’une nécessité, un moyen de me sentir bien, d’évacuer le stress et de me recharger. J’aimerais aussi que ma famille s’implique davantage dans ce sport. Nous avons déjà commencé à partager quelques sessions ensemble, et j’espère que nous pourrons renforcer cela à l’avenir.

UPmy.life : Imaginez-vous explorer d’autres activités nautiques ou le surf reste votre principal centre d’intérêt ?

Maxime : Pour l’instant, le surf est vraiment ce qui me passionne. Bien sûr, je reste ouvert à l’idée de découvrir d’autres sports nautiques. Mais le surf a une dimension qui me parle particulièrement, et à laquelle je n’ai pas encore trouvé d’équivalent dans les autres activités.

UPmy.life : Avez-vous des projets spécifiques en lien avec le surf ?

Maxime : Je réfléchis à l’idée de partager mon expérience avec d’autres, pas nécessairement en devenant instructeur de surf, mais en partageant ce que le surf m’a apporté, comment il a influencé ma vie. Je ne sais pas encore exactement sous quelle forme, mais je sens que c’est quelque chose qui prendra forme naturellement avec le temps.

UPmy.life : Enfin, avez-vous des rêves ou objectifs spécifiques liés au surf que vous souhaiteriez atteindre ?

Maxime : Mon rêve serait de surfer dans des destinations renommées comme Hawaii ou l’Australie. Je voudrais également perfectionner ma technique, même si je sais qu’il y aura toujours des choses à apprendre – et c’est aussi ce qui rend le surf si passionnant. De manière plus globale, je souhaite simplement continuer à vivre ces moments intenses de connexion avec la nature que le surf me permet d’expérimenter.

UPmy.life : Maxime, nous arrivons au terme de notre entretien. Ce fut un réel plaisir d’apprendre à vous connaître et de découvrir votre parcours inspirant. En conclusion, quel message ou valeur essentielle souhaiteriez-vous transmettre à nos lecteurs ?

Maxime : Si je devais résumer mon expérience en une seule leçon, cela serait d’oser sortir de sa zone de confort et d’essayer de nouvelles choses. Chaque personne a son propre “surf”, quelque chose qui peut la faire se sentir vivante, désirée, en phase avec elle-même. Le plus difficile est souvent de trouver cette chose, car elle nécessite du courage, de l’ouverture d’esprit et parfois même, une certaine remise en question. Mais une fois que vous l’avez trouvée, vous vous rendez compte que l’effort en valait la peine.

UPmy.life : Vous parlez avec passion de l’importance de vivre des expériences qui sont vraiment en phase avec soi-même. Est-ce ce que le surf représente pour vous ?

Maxime : Absolument. Le surf m’a appris à écouter et respecter mes ressentis, à me découvrir sous un jour différent. Et au-delà de cela, il m’a montré qu’il est possible de trouver l’équilibre entre mes responsabilités quotidienne et ma passion. C’est un voyage, une exploration permanente de qui je suis et de ce que je veux réellement. Et c’est probablement cela, la leçon la plus précieuse que m’a apportée le surf.

UPmy.life : Enfin, y a-t-il une pensée ou une phrase qui résonne particulièrement avec votre parcours et que vous aimeriez partager pour conclure notre conversation ?

Maxime : Une citation de Laird Hamilton, l’un des plus grands surfeurs de tous les temps, me vient à l’esprit : “Faites ce que vous aimez et essayez de le partager avec les gens. C’est la chose la plus importante dans la vie”. Pour moi, cela résume parfaitement le message que j’aimerais transmettre : faites ce qui vous rend vraiment heureux et n’oubliez pas de le partager avec les personnes qui vous entourent.

PS : Si vous ressentez, comme Maxime, le besoin de travailler sur votre santé mentale à travers une activité qui vous passionne, découvrez notre service “Plan d’Action Personnalisé” pour un accompagnement sur mesure.

Sommaire

Découvrez, apprenez... Avancez !