Mode de VieEnvironnement et Bien-êtreComment réussir son compost : Un Pas-à-Pas pour les débutants

Comment réussir son compost : Un Pas-à-Pas pour les débutants

Imaginez pouvoir transformer vos déchets de cuisine et de jardin en un engrais naturel qui améliore la santé de vos plantes tout en réduisant vos déchets ménagers. Voilà ce qu’est le compostage. Le processus de compostage consiste à décomposer les matières organiques par des micro-organismes en une substance riche et fertile appelée compost. Le compost est un excellent amendement pour le sol, qui améliore sa structure, sa teneur en nutriments et sa santé globale.

Il est tout à fait possible de réaliser son propre composte chez soi, que vous viviez en ville ou à la campagne, que vous ayez un grand jardin ou un petit balcon. À la portée de tous, le compostage est à la fois une action éco-responsable et une façon d’enrichir son potager de manière totalement naturelle. Ce guide est fait pour vous aider à vous lancer et à réaliser, pas à pas, votre compost maison.

ENVIE DE PASSER A L'ACTION ?
Si vous cherchez à adopter des habitudes écologiques efficaces comme le compostage dans votre vie quotidienne pour un mode de vie plus vert et plus équilibré, découvrez notre service de “Plan d’Action Personnalisé” où nos experts pourront vous aider à faire un plan sur mesure pour atteindre vos objectifs.

Préparation

Avant de se lancer dans la préparation de votre compost, il est crucial de réunir certains outils et ressources. Cela inclut un espace adéquat pour votre composteur, divers déchets organiques et une certaine compréhension de ce qui fait un bon compost.

Outils et ressources nécessaires

  • Composteur : Il existe plusieurs types de composteurs, allant du simple tas de compost à l’unité de compostage achetée en magasin. Choisir le bon dépend de votre espace, de votre budget et de vos besoins. Le composteur doit être facilement accessible et situé dans un endroit qui reçoit à la fois de l’ombre et du soleil.
  • Déchets organiques : Pour votre compost, vous aurez besoin d’un mélange de déchets organiques, comprenant un équilibre entre des matériaux verts (déchets de cuisine, tontes de gazon) et des matériaux bruns (feuilles mortes, brindilles, carton).
  • Une fourche ou une pelle : Pour mélanger le compost de temps en temps.
  • Un seau : Pour stocker vos déchets de cuisine avant de les ajouter au composteur.

Mise en place

  • Choix de l’emplacement : Le composteur doit être placé sur un sol naturel, pas sur du béton ou du carrelage. Cela permet aux vers et autres organismes bénéfiques d’entrer dans le composteur.
  • Installation du composteur : Si vous optez pour un composteur en plastique, assurez-vous qu’il y a des trous pour l’aération et l’évacuation de l’excès de liquide.
  • Collecte des matériaux : Commencez à collecter un mélange de matériaux verts et bruns. Assurez-vous de bien les mélanger au fur et à mesure que vous les ajoutez à votre composteur.

Pas-à-Pas détaillé : Les étapes pour réussir son compost

Étape 1 : Choisissez un emplacement pour votre compost

Choisissez un endroit dans votre jardin qui est facile d’accès, à l’ombre et qui a une bonne circulation d’air. De plus, la zone doit être assez grande pour accueillir votre bac à compost ou votre tas de compost.

Si vous vivez en appartement, vous pouvez faire du compost dans un bac spécialement prévu à cet effet. choisissez un balcon ou une terrasse pour éviter les odeurs.

Étape 2 : Sélectionnez les matières compostables

Il existe deux types de matières compostables : les matières vertes (épluchures de fruits et légumes, restes de repas, marc de café, sachets de thé) et les matières brunes (feuilles mortes, brindilles, carton non glacé, papier non imprimé). Pour un compost efficace, il faut un bon équilibre entre ces deux types de matières.

Astuce : Évitez d’ajouter des produits animaux (viande, poisson, produits laitiers), ils peuvent attirer les nuisibles et provoquer des mauvaises odeurs.

Étape 3 : Composez votre compost

Démarrez votre compost avec une couche de matières brunes, puis ajoutez une couche de matières vertes. Répétez ce processus jusqu’à ce que votre tas atteigne au moins 1 mètre de hauteur.

Après chaque ajout de matière verte, assurez-vous d’ajouter une couche de matière brune pour éviter les mauvaises odeurs et d’attirer les insectes.

Étape 4 : Entretenez votre tas de compost

Tournez régulièrement votre compost avec une fourche pour aider à l’aération et à la décomposition des matières. Si votre compost est trop sec, ajoutez un peu d’eau. Si au contraire, il est trop humide, ajoutez des matières brunes.

Étape 5 : Patientez

La décomposition peut prendre de quelques mois à une année selon le climat et les matières utilisées. Quand votre compost est prêt, il a l’apparence de la terre : brun foncé, granuleux et avec une odeur de forêt.

Vérification

Il est important de vérifier le progrès de votre compost pour s’assurer qu’il se décompose correctement et qu’il reste sain. Voici ce que vous devez rechercher :

Comment savoir si c’est réussi ?

Un compost réussi aura plusieurs caractéristiques distinctives :

  • Solide, mais pas compact : Le compost doit être solide, mais pas trop compact. S’il est trop dense, cela peut empêcher l’oxygène d’atteindre les micro-organismes qui décomposent les matières organiques.
  • Texture grumeleuse : La texture doit être grumeleuse, semblable à de la terre. Si le compost est trop sec, il ne décomposera pas correctement les déchets. S’il est trop mouillé, il pourrait devenir gluant et nauséabond.
  • Couleur foncée : Votre compost doit être de couleur brun foncé, presque noir. Une couleur claire pourrait indiquer qu’il est trop sec ou qu’il n’a pas suffisamment décomposé.
  • Odeur de terre : Un bon compost devrait sentir la terre, et non les déchets. Si votre compost a une odeur forte et désagréable, il se peut qu’il ne soit pas correctement aéré ou qu’il soit trop mouillé.

Que faire si…?

Voici quelques problèmes courants que vous pourriez rencontrer et comment les résoudre :

  • Votre compost est trop sec : Ajoutez plus de matière verte (déchets de cuisine, par exemple) et arrosez-le légèrement.
  • Votre compost est trop mouillé : Ajoutez plus de matière brune (papier déchiqueté ou feuilles mortes par exemple) pour absorber l’excès d’eau.
  • Votre compost a une mauvaise odeur : Cela peut être dû à un manque d’oxygénation. Assurez-vous de remuer régulièrement votre compost.
  • Les déchets ne se décomposent pas : Assurez-vous que votre compost est assez humide et qu’il est aéré régulièrement. Si le problème persiste, vérifiez que vous n’ajoutez pas de matière non compostable.

Optimisation

Maintenant que vous maîtrisez les bases pour faire votre compost, passons à l’étape suivante, celle de l’optimisation. Ces quelques astuces vous aideront à développer un compost de meilleure qualité et plus efficace.

Assurez-vous d’un bon équilibre entre les éléments ‘verts’ et ‘bruns’

Pour garantir un compost équilibré et riche, assurez-vous de bien doser les éléments ‘verts’ et ‘bruns’ que vous ajoutez à votre compost. Concrètement, pour chaque dose d’éléments verts (déchets de légumes, fruits, etc) ajoutez 2 à 3 doses d’éléments bruns (branches, paille, feuilles mortes…). Cela assurera le bon équilibre entre azote et carbone, crucial pour un compost de qualité.

Compostez des choses inhabituelles

Ajoutez de la diversité à votre compost en compostant des éléments variés. Par exemple, pensez à composter les coquilles d’œufs, les sachets de thé, les grains de café, les cendres de bois non traité ou même le papier journal (ne compostez pas le papier imprimé avec des encres non végétales). Ces éléments apportent de précieux nutriments et minéraux à votre compost.

Découpez finement vos déchets

Plus les déchets sont coupés finement, plus ils se décomposeront rapidement. Cela peut vous aider à obtenir votre compost plus vite. Il est notamment utile de découper finement les déchets durs comme les branches ou les coquilles d’œufs.

Ajoutez des activateurs de compost

Les activateurs de compost, comme la paille, les fougères, le fumier, ou même certains produits disponibles en jardinerie, peuvent accélérer la décomposition de votre compost. Ils sont particulièrement utiles si vous débutez et voulez voir des résultats rapidement.

Stimulez le mélange de votre compost

Pour assurer une décomposition homogène, n’hésitez pas à tourner votre compost régulièrement. Cela stimule l’activité microbienne et accélère le processus de compostage. Un mélange régulier évite aussi la formation de mauvaises odeurs.

Entretien et suivi

Maintenant que votre compost est prêt à enrichir votre sol, il est important d’en prendre soin pour garantir sa santé et son efficacité. Voici comment :

Peaufinage régulier

  • Vérifiez votre compost toutes les semaines pour voir s’il a besoin d’être retourné avec une bêche ou une fourche. Cela aidera à maintenir une bonne aération, un élément essentiel pour une décomposition rapide.

  • Si vous remarquez une odeur désagréable, c’est un signe que votre tas de compost devient trop humide. Assurez-vous que votre compost soit bien couvert pour qu’il reste sec pendant la saison des pluies.

Alimentation du compost

  • Continuez à ajouter de nouveaux déchets organiques en respectant le rapport de deux tiers de matière verte pour un tiers de matière brune. Une répartition équilibrée favorisera une dégradation harmonieuse et productive.

Compost mûr

  • Lorsque votre compost est mûr, il devrait ressembler à de la terre végétale noire et avoir une odeur de forêt humide. À ce stade, vous pouvez l’utiliser pour nourrir vos plantes. Laissez une petite quantité de compost mûr dans votre composteur pour servir d’activateur pour votre nouvelle tournée de compost.

N’oubliez pas, le compostage est un processus dynamique et chaque pile ou bac de compost est unique. L’important est d’observer et d’ajuster au fur et à mesure. Bon compostage !

7 – Récapitulatif rapide

A RETENIR

Voici un condensé des étapes pour réussir son compost. Utilisez-le comme un rappel une fois que vous êtes familier avec le processus :

  • Préparation : Choisissez un endroit approprié et préparez votre bac à compost.
  • Étape 1 : Commencez par une couche de déchets bruns pour une base solide.
  • Étape 2 : Ajoutez ensuite une couche de déchets verts.
  • Étape 3 : Continuez à ajouter des couches de déchets bruns et verts en alternance, tout en arrosant légèrement.
  • Étape 4 : Aérez régulièrement le compost pour favoriser sa décomposition.
  • Vérification : Assurez-vous que le compost est humide et bien aéré. Si nécessaire, ajoutez de l’eau ou des déchets bruns.
  • Optimisation : Pour un compost de qualité supérieure, variez les types de déchets que vous ajoutez et veillez à équilibrer les déchets bruns et verts.
  • Suivi : Continuez à ajouter des déchets et à aérer le compost. Normalement, au bout de 2 à 6 mois, votre compost devrait être prêt à l’emploi.

SUJETS CONNEXES

Dans le cadre de votre initiative de compostage et dans une démarche plus générale d’éco-responsabilité, il peut être intéressant d’explorer les sujets suivants :

  • Le jardinage biologique : Le compost est un formidable fertilisant naturel pour votre jardin. Approfondissez vos connaissances en jardinage biologique pour savoir comment utiliser au mieux votre compost et favoriser un écosystème sain.
  • Le zéro déchet : Commencer à faire du compost est une bonne étape vers une vie zéro déchet. Explorer davantage cette philosophie peut vous aider à repérer d’autres habitudes éco-responsables à adopter.
  • Le permaculture : Ce sujet plus complexe allie la production alimentaire durable à la biodiversité. Il vous permettra de voir comment le compostage s’insère dans une approche plus large pour créer un système autonome et autosuffisant.
  • La cuisine durable : Puisque vous recyclez vos déchets de cuisine, pourquoi ne pas explorer des méthodes de cuisine plus durables ? Cela pourrait par exemple inclure l’utilisation de restes pour créer de nouvelles recettes, ou encore la réduction du gaspillage alimentaire.

Aborder ces sujets vous aidera à maximiser l’usage de votre compost et à intégrer davantage de pratiques éco-responsables dans votre quotidien. C’est une excellente façon de faire un pas supplémentaire vers une vie plus respectueuse de l’environnement et plus alignée avec vos valeurs personnelles.

PS : Si vous cherchez à adopter des habitudes écologiques efficaces comme le compostage dans votre vie quotidienne pour un mode de vie plus vert et plus équilibré, découvrez notre service de “Plan d’Action Personnalisé” où nos experts pourront vous aider à faire un plan sur mesure pour atteindre vos objectifs.

Sommaire

Découvrez, apprenez... Avancez !