Relations SocialesRéseaux sociaux et Vie digitaleDe l'overdose d'information à une consommation saine : Témoignage de Claire

De l’overdose d’information à une consommation saine : Témoignage de Claire

UPmy.life : Bonjour Claire, nous sommes ravis de vous avoir avec nous aujourd’hui. Pour certains, votre nom n’évoque peut-être rien de particulier, pourtant votre histoire résonne probablement avec beaucoup d’entre nous. Vous n’êtes pas coach de développement personnel, ni gourou des réseaux sociaux, ni écrivain de best-sellers sur l’équilibre de vie. Vous êtes Claire, une personne comme tant d’autres qui a vécu une énième journée ordinaire, les yeux rivés sur des écrans, se noyant sous un déluge d’informations et de distractions numériques. Jusqu’au moment où vous avez décidé d’y mettre un terme et de reprendre le contrôle de votre vie. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous et sur votre parcours jusqu’à ce tournant crucial?

Claire : Bonjour, et merci pour votre invitation. Effectivement, je m’appelle Claire et je suis une personne ordinaire, de celle que l’on rencontre tous les jours. J’ai 33 ans et je travaille dans le marketing. Mon histoire n’a rien d’extraordinaire en apparence, mais elle constitue pourtant mon tournant majeur. Pendant longtemps, j’étais constamment connectée, les yeux collés aux écrans, cherchant à être au top de toutes les nouvelles tendances, les dernières actualités, à suivre tout ce qui se passait dans ma sphère professionnelle et personnelle. Ma vie entière semblait être régie par le flux ininterrompu de nouvelles infos. Un jour, j’ai réalisé l’absurdité de cette situation, la fatigue mentale que cela engendrait. J’ai donc décidé de faire un grand ménage dans mes habitudes numériques et de reprendre le contrôle de ma vie.

ENVIE DE PASSER A L'ACTION ?
Si, comme Claire, vous luttez contre l’overdose d’information, pourquoi ne pas explorer notre service “Plan d’Action Personnalisé” ? Nos experts pourraient vous aider à développer un mode de vie plus sain et équilibré.

UPmy.life : Merci Claire pour cette introduction. Pour comprendre comment vous en êtes arrivée à ce point de bascule, nous aimerions en apprendre davantage sur les origines de votre dépendance à l’information. Quand et comment avez-vous commencé à tomber dans cette spirale infernale? Est-ce que cela a été progressif ou soudain? Y avait-il des facteurs spécifiques qui ont contribué à cet état de fait?

Claire : Eh bien, je pense que mon travail en marketing a beaucoup contribué à cet état. Nous sommes constamment poussés à rester à jour avec les dernières tendances, les avancées en matière de technologie et ainsi de suite. Puis, naturellement, cela a débordé sur ma vie personnelle. Je me suis surprise à consommer tout autant d’informations dans mon temps libre, tant sur les réseaux sociaux que sur des sites de nouvelles. C’était devenu comme une seconde nature, un réflexe. Je pense aussi que la facilité d’accès à l’information, grâce aux smartphones notamment, a grandement facilité cette sorte de surconsommation. C’était comme si j’étais constamment en train de grignoter de l’information, mais sans jamais être rassasiée. Il est difficile de dire avec précision quand tout cela a commencé, je dirais que ça a été plutôt progressif. On s’habitue peu à peu à ce rythme effréné, et avant de s’en rendre compte, on est complètement immergé.

UPmy.life : Vous avez mentionné le fait que ce rythme effréné a débordé sur votre vie personnelle. Quels étaient les signes ? Avez-vous constaté un changement dans vos habitudes quotidiennes ou dans votre capacité à vous concentrer par exemple?

Claire : Absolument. Auparavant, j’appréciais des moments simples comme lire un livre, méditer, me promener sans but précis ou juste passer du temps avec mes proches. Mais peu à peu, ces moments de qualité sont devenus plus rares. Lorsque j’étais avec mes amis ou ma famille, je ne pouvais m’empêcher de vérifier mon téléphone toutes les cinq minutes. Lorsque j’essayais de faire une tâche nécessitant de la concentration, je me retrouvais facilement distraite par une notification ou l’envie de vérifier les dernières nouvelles. Cela m’a aussi comme déconnectée des autres, enfermée dans ma bulle d’information, et très honnêtement, cela m’a fait ressentir un certain sentiment de solitude. J’ai réalisé alors que cet excès d’information commençait à empiéter sérieusement sur ma vie.

UPmy.life : Vous semblez avoir eu un quotidien intensément numérique. Cela doit demander beaucoup d’énergie, aussi bien mentale que physique. Quels sentiments dominants avez-vous éprouvés lors de cette période?

Claire : C’était épuisant, vraiment. La fatigue mentale était constante, car mon cerveau ne semblait jamais faire de pause. Je n’avais plus le temps pour le silence, pour le repos. Mais ce n’était pas seulement physique, il y avait aussi cette pression permanente de ne rien rater, de rester connectée en permanence. Cette peur constante de manquer une information importante, un événement à ne pas rater. C’était comme être dans un tourbillon sans fin et sans issue. Je dirais que les sentiments dominants étaient la fatigue, le stress, et une sorte d’angoisse diffuse.

UPmy.life : Votre témoignage est puissant et, je suis sûr, en résonance avec beaucoup de gens. Vous avez parlé de fatigue, de stress et d’une sorte d’angoisse diffuse. Mais vous avez décidé de ne plus subir cette situation. Pouvez-vous nous parler de ce moment précis où vous avez ressenti le besoin de changer ces habitudes ? Qu’est-ce qui a constitué le déclencheur ?

Claire : Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était un samedi après-midi, et tout comme les autres jours, j’étais assise dans mon canapé, le téléphone à la main, en train de faire défiler les actualités et les messages sur les réseaux sociaux. Soudain, j’ai réalisé que j’avais complètement perdu la notion du temps et que je n’avais rien fait de productif ou d’agréable de toute la journée. C’était comme si ma journée avait été volée par mon téléphone. C’est à ce moment que j’ai ressenti une prise de conscience vraiment brutale. Il y a eu comme un déclic, un sentiment d’urgence à reprendre le contrôle de ma vie.

UPmy.life : Il semble que cet après-midi ait suscité un important processus de changement en vous. Mais changer d’habitudes, surtout celles qui sont si ancrées, n’est pas évident. Quelle a été votre motivation première pour entamer cette transformation ? Qu’est-ce qui vous a donné l’énergie nécessaire pour prendre cette décision ?

Claire : Vous avez tout à fait raison, changer des habitudes si profondément enracinées n’est pas une mince affaire. Mon principal moteur a été le désire ardent de reprendre le temps volé par mon téléphone, pour le consacrer à ce qui compte vraiment pour moi : ma santé, ma famille, mes amis, mes passions, et même le simple fait d’avoir du temps pour moi. Au fond, je voulais retrouver un équilibre, une vie où l’information a sa place, mais pas la première. Cette aspiration à une vie plus équilibrée, plus saine, a été ma principale motivation.

UPmy.life : Merci pour ces précisions, Claire. Chacun de nous a ses propres stratégies pour changer ses habitudes. Pouvez-vous partager avec nous les approches ou les outils que vous avez utilisés pour passer d’un rythme de vie dicté par le flux constant d’informations à un mode de vie plus sain et équilibré ?

Claire : Bien sûr. Pour commencer, j’ai dû prendre conscience de l’ampleur de ma dépendance à l’information. Pour ce faire, j’ai utilisé durant une semaine une application qui enregistrait le temps que je passais sur mon téléphone. Le résultat a été un vrai choc, je passais énormément de temps devant les écrans ! Cette prise de conscience a marqué le début de ma transformation.

UPmy.life : C’est une première étape fondamentale en effet. Et ensuite, comment avez-vous procédé pour modifier concrètement vos comportements ?

Claire : Après avoir pris conscience de la situation, j’ai décidé d’opérer des changements radicaux. J’ai commencé par désactiver toutes les notifications non essentielles sur mon téléphone, que ce soit les actualités, les réseaux sociaux ou même les e-mails professionnels. Cela m’a permis de réduire considérablement les distractions et de me concentrer sur l’essentiel. Ensuite, j’ai fixé des limites quant à l’utilisation de mon téléphone : pas d’écran la première heure après le réveil, pas d’écran pendant les repas, et pas d’écran une heure avant le coucher. J’ai respecté ces règles très strictement.

UPmy.life : Merci Claire pour ces précisions. Avoir des sources d’inspiration peut aussi être une aide précieuse lors d’un changement d’habitudes. Y a-t-il eu des personnes, des lectures ou même des expériences qui vous ont aidée tout au long de ce processus ?

Claire : Oui, absolument. J’ai lu quelques ouvrages sur la gestion du temps et l’organisation personnelle qui ont été très inspirants. J’ai notamment beaucoup apprécié l’ouvrage “La semaine de 4 heures” de Tim Ferriss. J’ai également découvert le concept de “digital detox”, qui m’a beaucoup parlé et inspirée. Concernant les personnes, je me suis beaucoup appuyée sur mon entourage. Partager mon défi avec eux m’a permis d’avoir de la soutien et de la compréhension dans les moments de doute. Le fait de partager ma décision avec eux m’a aussi donné une responsabilité : je ne voulais pas échouer devant eux.

UPmy.life : Claire, nous avons parlé de vos motivations et de la méthodologie que vous avez adoptée pour changer votre mode de vie. Pouvez-vous maintenant nous partager les accomplissements majeurs que vous avez réalisés depuis le début de ce voyage ? Quels changements significatifs avez-vous remarqués ?

Claire : La première réalisation concrète, je l’ai ressentie dans le temps. J’avais l’impression d’avoir soudainement beaucoup plus de temps libre. Sans le téléphone constamment à la main, j’ai redécouvert le plaisir de lire des livres, de passer du temps de qualité avec ma famille et mes amis, ou même de simplement profiter du silence. Ensuite, il y a eu une évolution vraiment positive au niveau de ma santé mentale. Avec cette diminution de l’exposition à l’information constante, j’ai ressenti une réduction considérable du stress et de l’anxiété. Aujourd’hui, je me sens beaucoup plus zen, plus détendue qu’avant.

UPmy.life : C’est formidable d’entendre parler de toutes ces améliorations, notamment sur votre santé mentale. Est-ce que vous pouvez partager avec nous quelques moments ou expériences clés que vous avez vécus pendant ce processus ? Des victoires significatives qui ont marqué votre parcours?

Claire : Un des moments les plus marquants a été quand un ami m’a dit qu’il avait remarqué que j’étais plus présente lors de nos conversations. J’en ai été vraiment touchée. Un autre moment fort a été de constater la nette diminution du temps passé sur mon téléphone en visualisant les données enregistrées par l’application de suivi que j’utilisais. C’était gratifiant de voir de manière concrète les résultats de mes efforts. Une autre victoire significative a été de terminer un livre que j’avais commencé depuis plusieurs mois, chose que je remettais toujours à plus tard à cause de ma dépendance à l’information.

UPmy.life : Votre parcours est vraiment inspirant, Claire. Avoir réussi à transformer ainsi votre quotidien est une vraie réalisation. Y a-t-il une réussite en particulier qui vous a apporté une grande satisfaction ou dont vous êtes particulièrement fière ?

Claire : Merci pour vos mots encourageants. Il est difficile de choisir une seule réussite, chaque petite victoire a eu sa part d’importance. Mais si je dois en choisir une, je dirais que retrouver le plaisir de la lecture a été un véritable triomphe. La lecture a toujours été une passion pour moi, que j’avais malheureusement laissée de côté à cause de ma dépendance à l’information. Avoir repris cette habitude, avoir fini des ouvrages en entier, cela m’a procuré une immense satisfaction.

UPmy.life : Votre parcours est inspirant, Claire, et votre expérience pourrait sans doute aider d’autres personnes qui se trouvent peut-être dans la même situation que vous étiez auparavant. Que pourriez-vous conseiller à ceux qui semblent noyés dans un flux d’informations incessant et qui cherchent à reprendre le contrôle de leur vie ?

Claire : Premier point, il est crucial de prendre conscience de la situation. Comme dans mon cas avec l’application d’enregistrement du temps passé sur mon téléphone, la connaissance est la première étape. Il est important de comprendre où vous en êtes avant de pouvoir apporter des changements. Ensuite, je recommande de fixer des objectifs réalistes, de petites victoires sont vraiment encourageantes. Pour cela, mettre en place des règles claires et spécifiques concernant l’utilisation des écrans peut être une bonne manière de commencer. Enfin, je dirais que la clé du succès réside dans la patience et la persévérance. Le changement n’arrive pas instantanément, il faut pouvoir tenir bon même si les résultats ne sont pas immédiats.

UPmy.life : Vous avez mentionné l’importance des règles claires et spécifiques. Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de règles que vous avez mises en place lors de votre propre transition ?

Claire : D’abord, comme je l’ai déjà mentionné, j’ai désactivé la plupart des notifications sur mon téléphone. Cela réduit considérablement le nombre d’interruptions. Ensuite, j’ai instauré des ‘temps calmes’ sans écrans : la première heure après le réveil, pendant les repas, et l’heure avant d’aller me coucher. De plus, j’ai décidé de laisser mon téléphone hors de ma chambre pendant la nuit, ce qui m’a permis d’améliorer la qualité de mon sommeil. Enfin, au lieu de vérifier constamment mes e-mails et mes réseaux sociaux, je prévois des ‘temps dédiés’ à cet effet pendant ma journée, ce qui me permet de rester informée sans être constamment dérangée.

UPmy.life : Ce sont de très bons conseils pragmatiques que nos lecteurs pourraient adopter. Pour clore cette partie, quels sont selon vous les acquis essentiels que vous avez tirés de cette expérience, des leçons que vous aimeriez partager avec d’autres ?

Claire : Je dirais que la plus grande leçon que j’ai apprise de tout cela, c’est de réaliser que le temps est précieux et qu’il ne faut pas le gaspiller en consommant trop d’informations inutiles. Le contenu numérique est sans fin, nous ne pourrons jamais tout consommer, il faut donc faire des choix. J’ai aussi réalisé que l’information n’est pas nécessairement synonyme de connaissance, ni de sagesse. Il est important de savoir distinguer ce qui est vraiment bénéfique pour nous. Enfin, je dirais que vivre dans le présent, profiter des moments de qualité avec sa famille, ses amis, ou avec soi-même, c’est cela qui compte vraiment.

UPmy.life : Claire, vos progrès et vos réalisations sont vraiment inspirants. Vous avez beaucoup changé et évolué. Pouvez-vous nous parler de vos aspirations futures ? Comment imaginez-vous votre relation avec l’information dans les années à venir ?

Claire : Mes aspirations futures ? Continuer sur cette voie, je dirais. Continuer à faire de la place pour ce qui est réellement important dans ma vie, continuer à être présente et consciente. Je ne veux pas retourner à ce rythme de vie frénétique, constamment interrompue par des notifications et des mises à jour d’information. J’espère rester sur cette voie de consommation saine de l’information, en gardant mon utilisation des technologies au service de ma vie, et non l’inverse.

UPmy.life : Respecter cet équilibre que vous avez réussi à instaurer est en effet essentiel. Avez-vous d’autres ambitions ou rêves que vous aimeriez réaliser ? Peut-être dans votre vie personnelle, votre carrière ou dans votre développement personnel ?

Claire : J’ai effectivement de nombreux rêves et ambitions. Sur le plan professionnel, j’aimerais évoluer dans ma carrière et continuer à apprendre et à me développer. Personellement, j’aimerais voyager davantage et découvrir de nouvelles cultures. Quant au développement personnel, je m’intéresse beaucoup à la méditation et j’aimerais approfondir ma pratique. Finalement, mon ambition principale est de mener une vie équilibrée qui me permet de me réaliser dans mes diverses sphères d’intérêt, sans me laisser submerger par l’information.

UPmy.life : Vos ambitions et rêves sont vraiment inspirants et nous vous souhaitons le meilleur pour leur réalisation. Pour terminer cette partie, avez-vous un projet spécifique en lien avec cette expérience de décrochage de l’information que vous souhaiteriez partager avec nous ? Un objectif que vous vous êtes fixé pour continuer sur cette voie ?

Claire : Mon objectif actuel est de continuer à améliorer ma relation avec l’information. Je travaille par exemple sur l’organisation de mes temps dédiés aux écrans, pour qu’ils soient encore plus efficaces et respectueux de mon équilibre. J’expérimente également l’utilisation de certaines applications conçues pour aider à gérer le temps passé sur les écrans. Mon but est de parvenir à une utilisation des technologies qui soit totalement alignée avec mes aspirations personnelles et professionnelles. Je ne souhaite pas revenir à une consommation compulsive d’information qui me dépossède de mon temps et de mon énergie.

UPmy.life : Claire, votre itinéraire est inspirant, il dépeint le portrait d’une personne, qui a su reprendre son parcours de vie en main. Vous avez su vous extirper d’un engrenage pour reprendre le contrôle de votre vie en mettant en place de nouvelles habitudes. Si vous deviez résumer votre expérience en quelques mots ou phrases pour nos lecteurs, que diriez-vous?

Claire : Pour résumer, je dirais que le plus important dans notre relation à l’information est de trouver un équilibre. L’information est nécessaire et utile, bien sûr, mais en trop grande quantité, elle peut devenir envahissante. Mon expérience m’a montré qu’il est essentiel de faire ses propres choix quant à la consommation d’information, de réguler cette consommation, et surtout de privilégier la qualité à la quantité. En fin de compte, reprendre le contrôle de sa vie demande du temps, des efforts et de la patience, mais c’est un chemin incroyablement gratifiant.

UPmy.life : Vous avez partagé de précieux conseils et une expérience personnelle significative, Claire. Avez-vous un dernier message à transmettre à nos lecteurs ? Quelque chose que vous souhaiteriez qu’ils retiennent de votre témoignage ?

Claire : Mon dernier message serait de leur dire de ne pas sous-estimer l’influence de la surconsommation d’information sur leur vie.

PS : Si, comme Claire, vous luttez contre l’overdose d’information, pourquoi ne pas explorer notre service “Plan d’Action Personnalisé” ? Nos experts pourraient vous aider à développer un mode de vie plus sain et équilibré.

Sommaire

Découvrez, apprenez... Avancez !