TravailCommunication et Synergie au travailComment J'ai Surmonté le Harcèlement Moral au Travail : Témoignage de Louise

Comment J’ai Surmonté le Harcèlement Moral au Travail : Témoignage de Louise

UPmy.life : Nous avons le plaisir de nous entretenir aujourd’hui avec Louise, une femme dont l’histoire est particulièrement inspirante. Diplômée d’une grande école de commerce et ayant travaillé dans des entreprises de renom, Louise semblait être sur le sentier classique du succès. Pourtant, elle a été confrontée à une dure réalité que beaucoup affrontent en silence – le harcèlement moral au travail. Son récit émeuvera sans aucun doute de nombreux lecteurs et fournira de précieux conseils à ceux qui se retrouvent aujourd’hui dans une situation similaire. Louise : Merci de m’inviter à partager mon histoire. Je suis honorée par cette opportunité et j’espère que mon expérience pourra aider ceux qui traversent des défis similaires.

UPmy.life : Louise, pourriez-vous nous parler un peu de votre parcours avant de vivre cette période difficile? Quel y était votre état d’esprit, vos ambitions professionnelles à l’époque? Louise : Bien sûr. Après avoir terminé mes études, j’avais un objectif clair: intégrer une entreprise influente et progresser rapidement. J’ai toujours été une personne ambitieuse, concentrée et déterminée. Je pensais que le travail était un lieu où je pourrais exprimer mes compétences et réaliser mes ambitions. Au départ, tout se passait bien. Je travaillais de longues heures, mais je sentais que je progressais et que je contribuais vraiment à l’entreprise. UPmy.life : Et comment votre environnement de travail a-t-il commencé à changer ? Pouvez-vous nous décrire ce qui s’est passé ? Louise : Environ deux ans après mon embauche, l’entreprise a décidé de réorganiser le département dans lequel je travaillais. Un nouveau manager est arrivé et c’est à partir de ce moment-là que la situation a commencé à se dégrader. Sans que je sache pourquoi, cela a commencé par des remarques blessantes, des commentaires désobligeants en public, à répétition… Et ce qui était au départ assez subtil est rapidement devenu une véritable forme de harcèlement moral. UPmy.life : À quel point cela a-t-il affecté votre travail et votre vie personnelle? Louise : C’était extrêmement stressant et cela a commencé à affecter sérieusement ma santé mentale et physique. Je me sentais constamment sous pression, j’étais inquiète, je manquais de confiance en moi… J’ai commencé à faire des crises d’angoisse avant d’aller travailler. Cette situation a fini par déteindre sur ma vie personnelle : je dormais mal, je m’isolais de mes proches, j’étais constamment tendue. C’était une période vraiment difficile. UPmy.life : Cela devait être particulièrement dur à vivre. Avez-vous cherché de l’aide ou des conseils, à l’époque? Louise : Honnêtement, j’ai eu beaucoup de mal à réaliser ce qui m’arrivait. Je sentais bien que quelque chose clochait, mais je ne m’étais jamais imaginé être victime de harcèlement. J’ai essayé de parler de mes sentiments à certains de mes collègues, mais il était difficile pour eux de comprendre ce que j’endurais. J’ai même essayé d’aborder le sujet avec les Ressources Humaines, mais sans obtenir de réelle aide ou de véritables solutions.

UPmy.life : Pouvez-vous nous parler de ce qui a été le déclencheur ou le point de bascule vous ayant poussé à prendre la décision difficile de changer de situation ? Louise : Oui, je me souviens de ce moment précis. C’était un jour en particulier où je me suis effondrée à cause d’une crise d’angoisse avant même de quitter la maison pour aller travailler. C’était le signe qu’il fallait que je prenne des mesures importantes pour sortir de cette situation. Cela faisait déjà plusieurs mois que je vivais ce cauchemar et je me rendais compte que je ne pouvais plus continuer à me sacrifier au nom de mes ambitions professionnelles. UPmy.life : Vous étiez donc à un point où vous avez réalisé que le statu quo n’était plus tenable. Qu’est-ce qui vous a motivée à agir et à aller de l’avant malgré la difficulté de la situation? Louise : Plusieurs choses. D’une part, voir à quel point cette situation impactait ma santé et ma vie personnelle a été un choc. Je ne me reconnaissais plus. D’autre part, le sentiment d’injustice a été une véritable source de motivation. Je refusais l’idée d’être victime d’une personne qui me poussait consciemment vers le bas. J’étais déterminée à ne pas laisser cette situation ébranler mon amour-propre et ma carrière. UPmy.life : Ce sentiment d’injustice a donc contribué à renforcer votre volonté de changer les choses. Comment avez-vous fait pour transformer cette motivation en action concrète? Louise : Ma première étape a été d’obtenir de l’aide. J’ai commencé par contacter une psychologue pour apprendre à gérer mon stress et entreprendre un processus de guérison. J’ai également consulté un avocat pour comprendre mes droits et savoir comment je pouvais me protéger légalement. J’ai décidé d’affronter la situation de front, de ne pas me laisser intimider. Même si c’était effrayant, j’étais déterminée à faire le nécessaire pour retrouver ma tranquillité d’esprit et mon bien-être.

UPmy.life : Vous mentionniez avoir dû affronter la situation de front, pourriez-vous détailler davantage les étapes que vous avez entreprises, comment vous avez abordé le problème en termes pratiques? Louise : Avec plaisir. Après avoir pris la décision d’agir, j’ai suivi une approche méthodique pour gérer le problème. La première étape a été la consultation d’un avocat spécialisé dans le droits du travail, pour comprendre clairement mes droits et les options qui s’offraient à moi. Ensuite, avec son aide, j’ai commencé à documenter en détail chaque incident de harcèlement, ce qui m’a permis de constituer un dossier complet. UPmy.life : Avez-vous parallèlement pris des mesures pour préserver votre santé mentale pendant cette période difficile? Louise : Absolument. Sur le conseil de mon psychologue, j’ai commencé à pratiquer la méditation et le yoga. Ces activités m’ont aidée à gérer mon stress et mes angoisses. J’ai également cherché du soutien auprès de personnes de confiance qui savaient ce que je traversais et qui pourraient me proposer une épaule solide lors des moments difficiles. UPmy.life : Comment avez-vous géré la situation au travail alors que vous rassembliez des preuves et cherchiez des solutions? Louise : Sur une base quotidienne, j’ai essayé de rester aussi professionnelle que possible. Je n’ai pas laissé mon harceleur voir combien il m’affectait. J’ai gardé mes interactions avec lui au strict minimum et j’ai systématiquement désescaladé toute confrontation. Éviter de montrer de l’émotion lui enlevait le pouvoir de me blesser, cela m’a aidée à reprendre le contrôle. UPmy.life : Comment avez-vous finalement décidé d’actionner votre plan et quels ont été les résultats de cette clé d’action ? Louise : Une fois que j’ai eu rassemblé suffisamment de preuves, j’ai présenté mon dossier à la direction de l’entreprise. Malheureusement, ils n’ont pas pris mes allégations au sérieux. J’ai donc décidé de porter l’affaire devant les tribunaux. Le processus a été long et éprouvant, mais finalement, j’ai obtenu gain de cause. Ce fut une victoire douce-amère, certes, mais essentielle pour ma guérison. UPmy.life : Cela a dû être une étape cruciale, comment avez-vous géré l’après, tant sur le plan professionnel que personnel ? Louise : Après le procès, j’ai décidé de quitter l’entreprise. C’était une décision difficile, mais je savais que c’était nécessaire pour mon bien-être. J’ai pris quelques mois de congé pour me concentrer sur ma santé mentale et physique. J’ai continué à pratiquer le yoga et la méditation, et je suis même allée en retraite de bien-être pour me ressourcer. Progressivement, j’ai repris confiance en moi et j’ai commencé à chercher un nouveau travail. Le chemin de la récupération n’était pas linéaire, il y a eu des hauts et des bas, mais à chaque fois, j’ai essayé de me rappeler que je traversais un processus de guérison et que chaque étape, chaque jour compte. Et, petit à petit, j’ai vu les progrès et l’amélioration. Je suis maintenant dans une nouvelle entreprise où je soutiens activement les initiatives de bien-être en milieu de travail.

UPmy.life : Louise, c’est une histoire impressionnante de force et de résilience. Pouvez-vous maintenant nous parler des changements significatifs et des réalisations majeures que vous avez vécus depuis ces épreuves ? Louise : Oui, je suis heureuse de dire qu’il y a eu beaucoup de changements positifs dans ma vie depuis cette période difficile. D’abord, j’ai beaucoup appris sur moi-même tout au long de ce processus. J’ai découvert des forces et des ressources internes que je ne connaissais pas. J’ai aussi appris à mieux me connaître et à mieux comprendre mes limites. Cette expérience m’a également appris l’importance de prendre soin de moi, et pas seulement au niveau professionnel. Aussi, je suis dans une bien meilleure situation professionnelle maintenant. J’ai trouvé un nouvel emploi dans une entreprise qui porte une grande importance au bien-être de ses employés. J’ai besoin de me sentir respectée et valorisée dans mon travail, et c’est exactement ce que j’ai trouvé dans ma nouvelle entreprise. UPmy.life : Cela semble être une vraie transformation. Pouvez-vous nous parler des moments marquants ou des triomphes que vous avez vécus tout au long de ce voyage ? Louise : Il y a eu plusieurs moments spécifiques qui ont vraiment marqué ce voyage pour moi. Le premier a été le moment où j’ai décidé d’agir et à ne plus être une victime de harcèlement. Ce fut un moment fort en émotions, qui m’a donné le courage de reprendre le contrôle sur la situation et sur ma vie. Le deuxième moment marquant a été le verdict du tribunal. C’était une validation extrêmement importante pour moi : cela m’a confirmé que je n’étais pas en tort, que ce que j’avais vécu n’était pas acceptable. C’était aussi une victoire pour toutes les personnes qui, comme moi, ont vécu du harcèlement au travail. Enfin, le fait de trouver un nouvel emploi dans une entreprise qui prend soin de ses employés a été une étape très importante. Cela m’a permis de retrouver ma confiance en moi et en mes compétences. Je suis maintenant dans un environnement respectueux où je peux pleinement m’épanouir. UPmy.life : Pouvez-vous partager quelques-unes des réalisations dont vous êtes le plus fière dans votre travail et dans votre vie personnelle depuis ces épreuves ? Louise : Certainement ! Sur le plan professionnel, je suis particulièrement fière d’avoir réussi à rebondir après cette expérience si douloureuse. J’ai trouvé un emploi qui me satisfait, où je sens que je peux vraiment faire la différence et aider les autres. Au niveau personnel, je suis extrêmement fière d’avoir réussi à surmonter cette épreuve. Je suis plus forte et plus résiliente aujourd’hui. Je sais que je peux surmonter n’importe qu’elle épreuve, et cela a eu un impact formidable sur ma confiance en moi. J’ai également appris à écouter mes besoins et à prendre soin de moi, ce qui a considérablement amélioré ma qualité de vie. Mais au-delà de ces réalisations individuelles, je suis surtout fier du fait que mon histoire puisse servir à sensibiliser les gens sur le harcèlement moral au travail et aider d’autres personnes qui pourraient se trouver dans une situation similaire à celle que j’ai vécue. C’est ce qui compte le plus pour moi.

UPmy.life : Louise, ayant maintenant traversé cette épreuve, quelles sont les leçons que vous avez apprises de cette expérience ? Louise : J’ai appris tellement de choses de cette expérience. Tout d’abord, il est primordial de se respecter soi-même et de ne jamais permettre à quiconque de vous traiter de manière dégradante. Il n’y a aucune situation professionnelle qui justifie le harcèlement ou le mépris. Il est crucial de prendre soin de soi, non seulement physiquement mais aussi mentalement. J’ai également appris que nous avons toujours le choix. Même dans les situations les plus difficiles, nous avons le pouvoir de décider comment nous voulons réagir et quelles actions nous souhaitons entreprendre. Nous ne contrôlons pas toujours les épreuves qui se présentent à nous, mais nous pouvons contrôler la façon dont nous y faisons face. Enfin, je dirais que l’une des leçons les plus importantes que j’ai apprises est l’importance d’obtenir de l’aide. Vous n’êtes pas seul, et il y a toujours des personnes prêtes à vous soutenir. Que ce soit des proches, des professionnels de la santé mentale ou des conseillers légaux, n’hésitez pas à demander de l’aide. UPmy.life : Ces conseils sont précieux. Avez-vous d’autres recommandations pour ceux qui pourraient se trouver dans une situation similaire à celle que vous avez vécue ? Louise : Oui, j’en aurais quelques-unes. Tout d’abord, n’ignorez pas votre intuition. Si quelque chose ne vous semble pas juste, écoutez cette petite voix intérieure. Les personnes qui vous maltraitent cherchent souvent à vous faire douter de votre jugement. Ne laissez pas cela se produire. Ensuite, documentez tout. C’est extrêmement important si vous décidez de signaler le harcèlement. Écrire les détails de chaque incident peut également vous aider à prendre du recul sur la situation. Enfin, prenez soin de vous. Le harcèlement peut causer un énorme stress mental et physique. Il est impératif de mettre en place des stratégies pour prendre soin de votre santé. Cela peut passer par des séances de thérapie, mais aussi par des activités qui vous font du bien et vous apaisent, comme le yoga ou la méditation. UPmy.life : Louise, ces conseils sont très utiles. Avez-vous quelque chose à ajouter pour les personnes qui se sentent coincées dans une situation de harcèlement au travail ? Louise : Oui, je voudrais leur dire : ne perdez jamais espoir. Même si la situation semble insurmontable, sachez que les choses peuvent changer. Il y a toujours une manière de sortir de cette épreuve. Vous n’êtes pas seul et il y a de l’aide disponible. Vous avez le droit de travailler dans un environnement sain et respectueux. Ne laissez personne vous convaincre du contraire.

UPmy.life : Louise, vous avez monté des montagnes et dominé des vallées, et vous êtes plus forte que jamais grâce à elles. Pouvez-vous partager avec nous vos ambitions futures, comment vous voyez la suite? Louise : Bien sûr. Aujourd’hui, j’ai pris un nouveau départ dans une entreprise respectueuse qui valorise chacun de ses employés. Mon expérience m’a appris l’importance d’un environnement de travail sain et je compte oeuvrer pour continuer à instaurer un climat de bienveillance au sein de ma nouvelle équipe. UPmy.life : Avez-vous des aspirations précises à court ou moyen terme, que vous aimeriez réaliser ? Louise : J’aspire à continuer à me développer professionnellement, mais cette fois, dans un environnement qui me permet de respecter mes limites et de préserver ma santé mentale. J’aimerais aussi utiliser ce que j’ai appris pour aider d’autres personnes à détecter les signes de harcèlement moral au travail et à prendre les mesures nécessaires pour se protéger. UPmy.life : Vos projets professionnels sont donc intimement liés à votre expérience passée. Comment envisagez-vous la réalisation de ces ambitions sur le long terme ? Louise : Dans un futur plus lointain, j’aimerais peut-être me tourner vers le conseil en ressources humaines, pour mettre en place des politiques proactives de prévention du harcèlement et d’aide aux employés qui pourraient être victimes de ce genre de situations. Mais avant cela, je me concentre sur ma carrière actuelle et sur ma vie personnelle. UPmy.life : Qu’en est-il des ambitions plus personnelles ? L’expérience que vous avez vécue a-t-elle modifié votre manière de voir la vie en dehors de votre activité professionnelle ? Louise : C’est certain. Je me sens aujourd’hui plus équilibrée. J’ai appris à prendre soin de moi et à définir des limites entre ma vie professionnelle et ma vie privée. Je souhaite continuer à cultiver cet équilibre et vivre une vie pleine et riche en dehors du travail. Pour l’instant, je me concentre sur la construction d’une vie sereine et harmonieuse, tout en poursuivant mes objectifs professionnels à un rythme qui me convient et qui respecte ma santé mentale. UPmy.life : Il semble donc que vous avez bien clarifié vos priorités pour les années à venir. Comment envisagez-vous la suite pour vous et que souhaiteriez-vous transmettre aux autres à travers votre histoire ? Louise : À travers mon histoire, j’aimerais transmettre un message d’espoir à tous ceux qui pourraient se trouver dans une situation similaire à celle que j’ai vécue. Si je devais partager une dernière pensée, je dirais que peu importe les défis que vous rencontrez, rappelez-vous toujours que vous avez le droit d’être respecté et d’évoluer dans un environnement de travail sain. Ne laissez jamais personne compromettre ce droit.

UPmy.life : Pour conclure notre entretien, Louise, pouvez-vous nous donner une rétrospective globale de votre parcours ? Louise : Quand je regarde en arrière, je vois un parcours difficile, certes, mais également parsemé de victoires et d’enseignements précieux. Cette expérience, aussi douloureuse a-t-elle été, m’a permis de grandir, de renforcer ma résilience et d’approfondir ma conscience de l’importance de la santé mentale dans la vie professionnelle. UPmy.life : Ressentez-vous que cette expérience a changé votre vision du travail et de votre place dans le monde professionnel ? Louise : Absolument. Mon expérience m’a fait prendre conscience que le respect de soi et de sa santé mentale ne doit jamais être sacrifié pour une carrière. Aujourd’hui, j’ai une approche beaucoup plus saine du travail et je suis en mesure de défendre mes droits et d’insister sur la nécessité d’un environnement de travail respectueux. UPmy.life : Quels seraient les messages ou lecons clés que vous souhaiteriez transmettre à nos lecteurs, en s’appuyant sur votre propre expérience ? Louise : Je voudrais dire à vos lecteurs de ne pas ignorer leurs sentiments s’ils se sentent maltraités ou manquent de respect au travail. Il est essentiel d’écouter votre intuition et de prendre soin de vous. Si vous êtes confronté à une situation de harcèlement, cherchez de l’aide immédiatement, que ce soit auprès de professionnels de la santé, d’un conseiller juridique ou d’un groupe de soutien. Vous avez le droit de vous sentir en sécurité au travail et personne ne doit vous en empêcher. 

PS : Envie d'aller enfin vers votre meilleure vie ? Jetez un coup d'oeil à notre masterclass "Tracez votre plan de vie vers le succès"

Sommaire

Découvrez, apprenez... Avancez !