TravailCommunication et Synergie au travailLe Pouvoir de l'Écoute Active au Travail

Le Pouvoir de l’Écoute Active au Travail

L’écoute active est un concept bien plus complexe et profond qu’un simple échange verbal visant à échanger des informations. Elle ne se contente pas de décoder des mots, elle demande un engagement total pour comprendre véritablement le point de vue de l’autre. Oui, il s’agit de traduire un message, mais il s’agit aussi et surtout d’effort pour ressentir et saisir l’émotion qui se cache derrière les mots de notre interlocuteur.

Si l’écoute “passive” désigne le fait d’entendre sans vraiment se focaliser, sans vraiment accorder d’intérêt ni porter attention à ce qui est dit, l’écoute active est tout le contraire. Elle nécessite un effort soutenu, une volonté de comprendre, d’accueillir l’autre et de respecter sa perspective, même si celle-ci diffère de la nôtre.

Inspirée par les travaux du psychologue humaniste Carl Rogers sur la « thérapie centrée sur le client», l’écoute active fait partie intégrante des techniques de communication efficaces. Alors, que signifie vraiment écouter activement? C’est en réalité une combinaison subtile de trois éléments: le questionnement ouvert, la reformulation et le langage non verbal expressif.

Rechercher le sens profond des mots, mettre de côté ses préjugés, faire preuve d’empathie, valider l’émotion, vérifier l’entente, voilà en résumé les piliers de l’écoute active.

Pourquoi on écoute peu et mal?

Écouter peut sembler facile, pourtant, être un bon auditeur n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire. D’une part, notre société contemporaine regorge de distractions. Nous vivons dans un monde où, entre les notifications de téléphone et les exigences de notre environnement, nous sommes constamment interrompus, ce qui rend difficile de se concentrer pleinement sur l’autre.

D’autre part, nous avons tous une tendance naturelle à être autocentrés. Nous pensons souvent à ce que nous allons dire ensuite, à nos préoccupations personnelles, à nos opinions, nos émotions et nos jugements, plutôt qu’à ce que dit notre interlocuteur. Ce souci de préparer notre réponse, de juger ou d’interpréter, entrave notre capacité à écouter.

Enfin, notre culture valorise une communication rapide et efficace. Nous avons tendance à écouter pour obtenir des informations plutôt que pour comprendre le point de vue de l’autre, ce qui ne favorise pas une véritable écoute.

Des chiffres qui parlent

Les données actuelles sont assez parlantes à ce sujet : d’après diverses études, nous passons entre 60% et 80% de notre temps éveillé à communiquer, et presque la moitié de ce temps à écouter. Pourtant, notre taux de retenue ne serait que de 25% de ce que nous avons écouté. Cela souligne à quel point notre écoute est souvent passive plutôt qu’active.

De plus, en moyenne, nous ne laissons pas plus de 17 secondes à notre interlocuteur pour s’exprimer avant de l’interrompre ou de prendre la parole. Autant de statistiques sombres qui dessinent le portrait d’une société qui a oublié comment pratiquer l’écoute consciente et active.

Ecoute active au travail: pourquoi est-ce si important?

Dans le milieu professionnel, l’écoute active joue un rôle préponderant. Au-delà de la simple politesse, cette capacité à véritablement entendre ce que l’autre dit, c’est-à-dire à être ouvert à ses pensées et à ses émotions, est un gage d’efficacité et de cohésion d’équipe. En effet, elle encourage une meilleure communication entre collaborateurs, permettant ainsi de résoudre plus aisément les problèmes qui peuvent se présenter.

L’écoute active se situe à la croisée des chemins entre le respect de l’individu et la volonté de progresser en commun. C’est pourquoi elle est fondamentale dans le leadership. Un manager qui pratique l’écoute active tisse avec ses collaborateurs des liens de confiance, essentiels dans une équipe. Il est davantage apprécié et respecté, car il donne à chacun l’impression d’être véritablement entendu et considéré.

De plus, l’écoute active est de plus en plus prise en compte et enseignée dans les formations professionnelles. Et pour cause ! Elle sert à motiver et à maintenir le dynamisme des équipes, à faciliter le changement et à gérer les conflits. En bref, elle favorise un environnement de travail positif et productif.

Ecoute active et résolution de conflits

L’écoute active joue un rôle majeur dans la prévention et la résolution des conflits sur le lieu de travail. Lorsqu’on écoute attentivement une autre personne, en évitant de juger ou de donner des conseils non sollicités, on favorise un dialogue ouvert et respectueux. C’est ainsi que des malentendus peuvent être évités et que des différends peuvent être résolus de manière constructive.

En conclusion, développer son écoute active, c’est s’engager activement vers une meilleure communication, source de bien-être et d’efficacité personnelle et professionnelle.

Astuces pour développer son écoute active

Développer notre écoute active n’est pas seulement essentiel pour établir des liens profonds avec les autres, mais également pour comprendre réellement ce qu’une personne essaie de communiquer. Voici quelques conseils pour renforcer cette compétence :

Soyez totalement présent. Éteignez votre téléphone, fermez votre ordinateur et éliminez toutes les distractions. Vous ne pouvez pas être à l’écoute si la moitié de votre cerveau est ailleurs.

Regardez la personne dans les yeux. Non seulement cela montre que vous êtes engagé, mais cela vous aide également à capter les indices non-verbaux clés sur ce qu’ils ressentent vraiment.

Utilisez l’encouragement non-verbal. De simples hochements de tête, des expressions faciales appropriées, et des gestes increvant votre engagement.

Reformulez pour être sûr de bien comprendre. Si vous n’êtes pas sûr de ce que l’autre personne dit, demandez-lui de reformuler ou de donner un exemple. Et si vous avez compris, faites une paraphrase de ce qu’a dit l’autre pour vérifier que vous avez bien capté l’information.

Ne pas interrompre. Attendez que la personne ait terminé de parler avant de répondre. Il est trop facile de penser à votre prochaine remarquable réplique alors que l’autre personne est encore en train de parler, mais si vous faites cela, vous risquez de manquer des informations importantes.

Pratiquez l’écoute empathique. L’écoute empathique va au-delà de la simple écoute des mots d’une personne. Il s’agit d’essayer de comprendre son point de vue, ses sentiments et ses motivations. Cela signifie écouter avec votre cœur autant qu’avec votre tête.

C’est un entrainement. Comme toute compétence, l’écoute active demande de la pratique. Soyez patient avec vous-même et persévérez.

N’oubliez pas, l’écoute est une marque de respect. Elle montre à l’autre personne que vous la valez suffisamment pour donner votre temps et votre attention. Quoi de plus gratifiant alors que de savoir qu’on a été véritablement écouté?

PS : Envie d'aller enfin vers votre meilleure vie ? Jetez un coup d'oeil à notre masterclass "Tracez votre plan de vie vers le succès"

Sommaire

Découvrez, apprenez... Avancez !