TravailÉquilibre vie Pro et PersoMon expérience de la semaine de 4 jours : Témoignage de Laure

Mon expérience de la semaine de 4 jours : Témoignage de Laure

UPmy.life : Bonjour Laure, et merci de prendre le temps de partager votre expérience avec nous. Pourriez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

Laure : Bonjour, je suis Laure, j’ai 35 ans et je travaille depuis une dizaine d’années dans le secteur de la communication. J’exerce depuis quelques temps dans une entreprise qui cultive une culture du travail adolescentifère et qui se soucie vraiment du bien-être de ses employés. C’est dans cet environnement que j’ai pu expérimenter le travail en semaine de 4 jours.

UPmy.life : Qu’est-ce qui rend votre expérience de la semaine de 4 jours unique ?

Laure : Je pense que chaque expérience est unique car bien sûr, tout dépend du travail que l’on fait, de l’entreprise dans laquelle on travaille et des circonstances personnelles. Dans mon cas, ce qui rend mon expérience unique, c’est que je suis partie d’une grande réticence vis-à-vis du concept de semaine de 4 jours, pour finalement découvrir que cela pouvait transformer profondément ma vie professionnelle et personnelle. Je n’imaginais pas à quel point ce changement d’organisation pourrait amener autant de bénéfices dans ma vie.

UPmy.life : Qu’est-ce qui, selon vous, rend votre expérience inspirante pour les gens qui peuvent être dans une situation similaire à la vôtre ?

Laure : Mon histoire prouve qu’il est possible de rompre avec les habitudes établies et d’explorer d’autres manières de travailler qui peuvent être plus bénéfiques pour notre santé, notre bien-être et même notre productivité. Je pense que mon expérience pourrait inspirer ceux qui se sentent épuisés par le rythme de travail standard de 5 jours, ceux qui peinent à concilier vie professionnelle et vie personnelle, ou ceux qui sont tout simplement curieux de savoir si une façon différente de travailler pourrait leur convenir.

UPmy.life : Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur votre vie professionnelle avant d’expérimenter la semaine de 4 jours ?

Laure : Avant cette expérimentation, j’avais un emploi du temps très chargé. La charge de travail était conséquente et je me retrouvais très souvent à faire des heures supplémentaires. C’était épuisant, et j’avais du mal à trouver un équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle.

UPmy.life : Quels étaient les principaux défis ou obstacles que vous rencontriez à cette époque ?

Laure : Le principal défi était sans aucun doute le manque de temps. J’avais l’impression de passer ma vie au travail, et de ne pas avoir assez de temps pour moi, pour ma famille, pour mes amis… Je me sentais souvent stressée et surchargée. De plus, je ressentais une certaine frustration de ne pas pouvoir mener à bien certains projets personnels par manque de disponibilité.

UPmy.life : Avez-vous eu le sentiment que cette situation a eu des répercussions sur votre bien-être physique ou mental ?

Laure : Tout à fait. C’était une période de ma vie où j’ai ressenti beaucoup de stress et de fatigue. Je m’endormais souvent tard le soir, après avoir fini de travailler, pour me réveiller tôt le lendemain et recommencer. Ce rythme de travail effréné a eu des effets sur mon sommeil, ma santé et mes relations. C’était très difficile à vivre.

UPmy.life : Votre entreprise vous a-t-elle offert la possibilité de passer à une semaine de 4 jours, ou est-ce une idée que vous avez dû proposer ?

Laure : C’est une initiative de mon entreprise. Ils ont proposé à tous les salariés de tester une semaine de 4 jours, tout en conservant le même salaire. J’ai trouvé cette proposition intrigante et j’étais curieuse de voir comment cela pourrait fonctionner.

UPmy.life : Parlez-nous du moment où vous avez décidé d’essayer la semaine de 4 jours. Qu’est-ce qui a déclenché ce changement dans votre mode de travail ?

Laure : Le déclic a été une réunion organisée par mon entreprise pour présenter cette nouvelle approche de travail. La direction a expliqué qu’elle cherchait à améliorer la qualité de vie au travail et à explorer de nouvelles méthodes susceptibles de renforcer le bien-être et la productivité de l’équipe. J’étais sceptique mais aussi curieuse. J’ai donc décidé de tenter l’expérience, en me disant que je n’avais rien à perdre.

UPmy.life : Quelles étaient vos motivations initiales pour passer à une semaine de travail de 4 jours ?

Laure : Mes motivations étaient principalement liées à ma situation personnelle. Je voulais trouver un meilleur équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle. J’avais également la volonté de me de dégager plus de temps pour mes projets personnels, pour prendre soin de moi et de ma santé. C’était une perspective très séduisante.

UPmy.life : Aviez-vous des craintes ou des réserves concernant cette nouvelle organisation de votre temps de travail?

Laure : Oh oui, bien sûr! Ma principale crainte était la peur de ne pas réussir à boucler ma charge de travail en seulement quatre jours. Je me demandais aussi comment mes collègues et ma direction percevraient ce changement. Enfin, il y avait une part d’inconnu qui me faisait légèrement peur, mais aussi qui m’intriguait.

UPmy.life : Comment avez-vous surmonté ces craintes pour donner une chance à cette nouvelle organisation de votre temps de travail?

Laure : J’ai décidé de voir cela comme une expérience. Au pire, si cela ne fonctionnait pas, je pouvais toujours revenir à mon ancienne organisation de travail. Et puis, j’étais consciente que cette opportunité était une chance que beaucoup de personnes n’avaient pas. Alors, j’ai surmonté mes craintes et je me suis lancée!

UPmy.life : Quelle a été votre approche pour mettre en œuvre cette nouvelle organisation de votre temps de travail ?

Laure : J’ai commencé par réfléchir à la manière dont je pouvais réorganiser ma semaine de travail pour atteindre mes objectifs en 4 jours au lieu de 5. J’ai dû repenser ma manière de travailler, optimiser mon temps et surtout apprendre à prioriser mes tâches. Cela m’a aussi amené à déléguer certaines tâches moins prioritaires.

UPmy.life : Avez-vous utilisé des outils ou des techniques spécifiques pour vous aider à gérer ce changement ?

Laure : Oui, tout à fait. J’ai commencé à utiliser des outils de gestion de projet pour mieux organiser mes tâches. J’ai également commencé à planifier mes journées de manière plus précise, en incluant des plages de travail concentré et des pauses régulières. J’ai découvert les bienfaits de la méthode Pomodoro, qui consiste à travailler par blocs de 25 minutes entrecoupés de pauses de 5 minutes. Cela m’a beaucoup aidé à maintenir mon niveau de concentration.

UPmy.life : Comment avez-vous géré la répartition de votre travail sur 4 jours ?

Laure : Le plus gros défi a été d’apprendre à prioriser et à gérer mon temps de manière plus efficace. J’ai essayé de planifier mes journées en fonction des tâches à réaliser et de leur niveau d’urgence et d’importance. J’ai essayé de limiter le plus possible le multitâche pour avoir des périodes de concentration intense sur une seule tâche ou projet. J’ai également évité d’organiser des réunions non essentielles.

UPmy.life : Et comment avez-vous choisi d’utiliser le jour supplémentaire que vous avez gagné chaque semaine?

Laure : Au début, je l’ai utilisé comme un jour de repos pour me ressourcer. Puis, progressivement, j’ai commencé à l’utiliser pour réaliser des projets personnels qui me tenaient à cœur, ce jour supplémentaire est devenu mon jour pour moi. J’alterne entre des activités de détente, comme le yoga ou la lecture, et des activités plus productives, comme suivre une formation en ligne ou travailler sur des projets personnels.

UPmy.life : Et alors, comment s’est passé cette transition vers la semaine de travail de quatre jours ? Quels ont été les changements majeurs que vous avez remarqués dans votre travail et dans votre vie personnelle?

Laure : Ce fut une transition progressivement agréable! Au début, c’était un peu difficile de parvenir à boucler toutes mes tâches en quatre jours, mais en améliorant ma gestion du temps et en apprenant à prioriser, j’ai réussi à être aussi, voire plus, productive qu’auparavant. Cela m’a permis de travailler plus efficacement et de me concentrer sur des tâches plus importantes.

UPmy.life : Et qu’en est-il de votre bien-être général ? Avez-vous noté des changements significatifs sur ce plan ?

Laure : Oui, de manière générale, mon niveau d’énergie et mon bien-être se sont grandement améliorés. Avoir un jour off supplémentaire chaque semaine m’a permis de mieux me reposer et de me ressourcer. J’ai également vu une amélioration en termes de gestion du stress. Parce que je n’ai pas l’impression de devoir constamment courir, je me sens plus détendue, ce qui est bon pour ma santé et ma qualité de vie.

UPmy.life : Y a-t-il eu des défis imprévus ou des obstacles que vous avez dû surmonter en cours de route ?

Laure : Oui, notamment le fait de devoir convaincre certains de mes collègues et clients que je pouvais être tout aussi efficace sur quatre jours que sur cinq. Une fois que les résultats étaient là, leurs réserves ont rapidement disparu.

UPmy.life : Quelle a été votre plus grande réalisation ou votre plus grand triomphe depuis le début de cette expérimentation ?

Laure : Ma plus grande réalisation a sans doute été de réussir à boucler ma semaine de travail en 4 jours tout en étant aussi efficace, voire même plus, qu’avant. Au niveau personnel, j’estime que mon plus grand triomphe a été d’avoir pu consacrer plus de temps à moi-même et à mes projets qui me tenaient à cœur. Cela m’a appris qu’il est possible de travailler différemment et d’être épanouie en faisant évoluer ses méthodes et son organisation.

UPmy.life : Fort de cette expérience, quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui envisage de passer à une semaine de travail de quatre jours ?

Laure : Premièrement, je dirais qu’il est important d’aller au-delà de l’idée préconçue que travailler moins signifie forcément accomplir moins. L’efficacité n’est pas seulement une question de quantité de temps passé au travail, mais aussi de qualité de ce temps. Priorisez vos tâches, apprenez à mieux gérer votre temps et vous verrez qu’il est possible de maintenir, voire d’améliorer, votre productivité.

UPmy.life : Des outils ou techniques spécifiques que vous recommanderiez ?

Laure : J’encouragerais fortement l’utilisation d’outils de gestion de projet ou de planification. Ils peuvent aider à organiser votre charge de travail de manière plus efficace et à gagner en productivité. La méthode Pomodoro que j’ai mentionné plus tôt peut également être très utile pour rester concentré et éviter la fatigue.

UPmy.life : Et concernant la gestion de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ?

Laure : Il est essentiel de bien utiliser le jour de repos supplémentaire que vous gagnez. Ne tombez pas dans le piège de l’utiliser pour faire davantage de travail. Au contraire, utilisez-le pour vous reposer, pour faire ce que vous aimez ou pour vous attaquer à des projets personnels. C’est la clé pour tirer le meilleur parti de la semaine de quatre jours.

UPmy.life : Si vous deviez revenir en arrière et recommencer, que feriez-vous différemment ?

Laure : Si je devais recommencer, je pense que je passerais plus de temps à planifier comment je vais organiser mon travail sur quatre jours avant de commencer. J’aurais également moins peur de déléguer certaines tâches. Cette expérience m’a appris l’importance du lâcher-prise et de la confiance envers ses collègues.

UPmy.life : Maintenant que vous avez acquis de l’expérience avec la semaine de travail de quatre jours, quelles sont vos aspirations pour l’avenir ?

Laure : Je souhaiterais continuer sur cette voie. Je me sens mieux, plus détendue et plus efficace. J’ai le sentiment d’avoir trouvé l’équilibre qui me convient entre ma vie professionnelle et privée. Peu importe les défis que je rencontre, cette organisation du travail me permet de prendre du recul et de mieux les gérer. J’aimerais donc maintenir ce rythme.

UPmy.life : Avez-vous des projets spécifiques que vous aimeriez réaliser avec le temps libre supplémentaire que vous avez désormais ?

Laure : Oh oui, j’ai beaucoup de projets en tête ! J’aimerais par exemple développer une activité créative, peut-être de la peinture ou du dessin. J’aimerais aussi voyager plus souvent et découvrir de nouvelles cultures. J’envisage aussi de consacrer plus de temps à des activités bénévoles ou à la contribution à des projets qui ont du sens pour moi. La semaine de quatre jours m’offre cette liberté et ces possibilités.

UPmy.life : Croyez-vous que la semaine de quatre jours pourrait devenir la norme dans le futur ?

Laure : Je l’espère sincèrement. Je pense que c’est un changement qui peut bénéficier à énormément de personnes. Mais bien sûr, tout dépend du type de travail, du secteur et aussi de la volonté du management. Ce qui est certain pour moi, c’est que si davantage d’entreprises envisageaient sérieusement cette option, cela pourrait avoir des effets très positifs sur le bien-être des employés et, par ricochet, sur leur productivité et leur engagement.

UPmy.life : Avez-vous prévu de partager votre expérience avec d’autres personnes, que ce soit dans votre entourage professionnel ou personnel ?

Laure : Absolument, je n’hésite pas à partager mon expérience lorsque l’occasion se présente. J’estime que c’est important de montrer qu’il existe des alternatives à la semaine de travail traditionnelle de cinq jours et que ces alternatives peuvent tout à fait fonctionner. Néanmoins, je souligne toujours que chaque expérience est unique et que ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera pas nécessairement pour quelqu’un d’autre. Il est important d’adapter les choses à sa propre situation.

UPmy.life : En conclusion, Laure, quelle serait la principale leçon que vous ayez tirée de cette expérience de la semaine de quatre jours ?

Laure : La leçon que je retiens, c’est que c’est toujours bénéfique d’être ouverte à de nouvelles manières de fonctionner, même si elles peuvent sembler déconcertantes au premier abord. La semaine de quatre jours m’a appris l’importance de la qualité par rapport à la quantité dans le travail. Cela m’a fait réaliser que je peux être tout aussi productive, voire plus, en travaillant moins mais mieux.

UPmy.life : Si vous aviez un message à transmettre à nos lecteurs qui envisagent eux aussi la possibilité d’une semaine de quatre jours, quel serait-il ?

Laure : Mon message serait : n’hésitez pas à explorer cette possibilité. Sachez qu’il est possible de travailler autrement, tout en étant efficace et en trouvant un équilibre avec votre vie personnelle. Cela demande de l’organisation et une certaine discipline, mais les bénéfices peuvent être profonds. Cette expérience pourrait vous transformer, non seulement professionnellement, mais aussi personnellement.

UPmy.life : Finalement, pensez-vous que votre histoire pourrait inspirer d’autres personnes à tenter cette expérience ?

Laure : J’espère vraiment que mon expérience pourra inspirer d’autres personnes à envisager la semaine de quatre jours. Chaque histoire est unique, mais je pense que mon parcours peut montrer qu’il est possible de sortir des sentiers battus et d’explorer de nouvelles façons de travailler. Si mon témoignage peut aider ne serait-ce qu’une personne à améliorer son quotidien, je serais déjà très heureuse.

PS : Envie d'aller enfin vers votre meilleure vie ? Jetez un coup d'oeil à notre masterclass "Tracez votre plan de vie vers le succès"

Sommaire

Découvrez, apprenez... Avancez !