TravailNetworking et Relations professionnellesTechnique de la fenêtre de Johari pour améliorer la compréhension interpersonnelle en...

Technique de la fenêtre de Johari pour améliorer la compréhension interpersonnelle en milieu professionnel

La fenêtre de Johari, développée en 1955 par Joseph Luft et Harrington Ingham, est un outil d’aide à la compréhension interpersonnelle. Utilisée notamment en milieu professionnel engagé dans un processus de développement personnel, elle vise à améliorer la communication entre les individus et à mieux se connaître.

La fenêtre de Johari repose sur quatre zones : l’aire ouverte, l’aire cachée, l’aire aveugle et l’aire inconnue. Ces zones traduisent les informations que vous dévoilez aux autres et celles que vous dissimulez, volontairement ou non. A travers cet outil, vous êtes amené à réfléchir sur votre comportement en groupe, à mieux comprendre la perception que les autres ont de vous et à travailler sur votre capacité à communiquer de manière authentique et transparente.

Apprendre à utiliser la fenêtre de Johari peut ainsi vous aider à améliorer vos relations interpersonnelles, à gagner en confiance en vous et à devenir plus réceptif aux feedbacks constructifs. C’est un outil précieux pour quiconque souhaite développer sa connaissance de soi et son intelligence relationnelle.

Avantages de la fenêtre de Johari

L’usage de la fenêtre de Johari en milieu professionnel a de multiples avantages. C’est une technique qui, si elle est utilisée correctement, peut aider à améliorer la communication et la compréhension interpersonnelle au sein d’une équipe.

Le premier avantage majeur est qu’elle aide à développer une meilleure connaissance de soi. En effet, en partageant vos propres perceptions et en recevant les feedbacks des autres, vous pouvez découvrir de nouvelles facettes de votre personnalité, de vos compétences ou de vos comportements que vous ignoriez.

Deuxièmement, elle favorise la confiance et l’ouverture au sein de l’équipe. En divulguant délibérément des informations personnelles et en recevant des retours constructifs, les membres de l’équipe sont plus enclins à se faire confiance et à travailler ensemble de manière plus efficace.

Enfin, elle améliore les relations interpersonnelles. En mettant en lumière les perceptions et les aveuglements mutuels, les membres de l’équipe peuvent dépasser les malentendus inutiles et renforcer leur connexion interpersonnelle. Ainsi, cela peut conduire à une meilleure collaboration, une cohésion d’équipe renforcée, et ultimement un meilleur rendement de l’équipe.

Prérequis

Avant de commencer à utiliser la fenêtre de Johari, il y a certaines choses que vous devez savoir ou avoir.

Tout d’abord, vous devez être prêt à faire face à la vérité. Cet outil nécessite une honnêteté totale de votre part, et l’autre, car selon Joseph Luft et Harry Ingham, les concepteurs de cet outil, chaque individu a des zones d’aveuglement sur soi-même que les autres voient. Vous devez être prêt à recevoir un feedback constructif de la part des autres participants lors du processus de travail avec la fenêtre de Johari.

Deuxièmement, la confidentialité est essentielle. Assurez-vous de travailler dans un environnement où chacun se sent sûr de partager des informations personnelles sans crainte de jugement ou de conséquences négatives. Le respect mutuel est un prérequis clé pour son utilisation.

Ensuite, il est préférable de commencer avec un groupe de personnes qui connaissent suffisamment les autres membres du groupe pour pouvoir fournir un feedback précis et significatif. Cela pourrait être un groupe de travail, une équipe, des amis ou une famille.

Enfin, pour documenter votre fenêtre de Johari, vous aurez besion d’un papier de dessin ou d’un tableau blanc et de marqueurs ou des outils d’édition en ligne si vous êtes à distance avec les participants.

Faites preuve de courage et d’ouverture – cela peut parfois être un défi, mais c’est le seul moyen de vraiment profiter de cet outil et d’améliorer votre compréhension interpersonnelle.

Guide pas à pas

Voici comment mettre en œuvre la technique de la fenêtre de Johari pour améliorer la compréhension interpersonnelle en milieu professionnel :

Étape 1: Créer votre fenêtre Johari

Dressez un tableau avec quatre zones ou quadrants. Chaque quadrant représente une partie de la carte de votre personnalité : la zone ouverte, cachée, aveugle et inconnue. Notez-y les informations correspondantes.

Étape 2: Identifier ce qui est connu de soi et des autres

La zone ouverte représente ce que vous connaissez de vous-même et que les autres aussi connaissent. Écrivez dans ce quadrant les traits de votre personnalité, comportements et expériences que vous et les autres connaissez bien.

Étape 3: Définir le quadrant caché

Le quadrant caché représente ce que vous savez de vous-même mais que vous cachez délibérément aux autres. Dans cette zone, notez les aspects personnels que vous préférez garder privés.

Étape 4: Comprendre la zone aveugle

La zone aveugle couvre ce que vous ne savez pas de vous même mais que les autres connaissent. Cela pourrait être des perceptions, des attitudes ou des aptitudes que vous ne réalisez pas.

Étape 5: Explorer la zone inconnue

La dernière zone, la zone inconnue, contient des informations que ni vous ni les autres ne connaissent à votre sujet. Ces aspects peuvent être révélés à travers des expériences personnelles et un auto-apprentissage.

Étape 6: Partager ouvertement

À travers des discussions et des feedbacks constructifs avec votre équipe ou vos pairs, tentez d’élargir la zone ouverte en partageant davantage d’informations de la zone cachée, en prenant conscience de la zone aveugle et en explorant la zone inconnue.

Étape 7: Mise à jour régulière

La fenêtre de Johari n’est pas statique. Mettez-la à jour régulièrement pour refléter votre évolution personnelle et professionnelle au fil du temps. Continuez à communiquer ouvertement pour réduire les zones aveugle et cachée.

Astuces et meilleures pratiques

Voici quelques astuces et meilleures pratiques pour tirer le meilleur parti de la fenêtre de Johari et renforcer la compréhension interpersonnelle en milieu professionnel.

Cherchez du feedback

Le but de la fenêtre de Johari est d’ouvrir les volets de la fenêtre et de réduire la « zone inconnue ». Pour cela, il faut être prêt à donner et à recevoir des conseils. N’hésitez pas à demander régulièrement des retours de la part de vos collaborateurs. Les commentaires que vous recevez peuvent vous aider à prendre conscience de vos forces et de vos faiblesses.

Tirez profit de la zone “ouverte”

Plus la zone “ouverte” de la fenêtre de Johari est large, plus la communication sera efficace. Cela implique une forte volonté de transparence et d’ouverture. Le partage de vos pensées, vos sentiments, vos aspirations et vos craintes avec vos collègues pourrait aider à construire une relation plus solide et plus respectueuse.

Utilisez les informations de manière constructive

Lorsqu’on vous donne du feedback, utilisez-le de manière constructive. Que ce soit une critique ou une louange, considérez-le comme une chance d’apprendre quelque chose sur vous-même et d’améliorer vos relations. Ne vous défendez pas automatiquement en cas de critique, mais essayez de comprendre le point de vue de l’autre et de travailler sur vous-même.

Pensez à la période de temps

Il est important de se rappeler que la fenêtre de Johari est un instantané de qui vous êtes à un moment précis. Celle-ci peut évoluer avec le temps en fonction de votre développement personnel et professionnel. Pensez donc à revisiter régulièrement votre fenêtre et à la mettre à jour.

Problèmes courants et solutions

De nombreux défis peuvent survenir lors de l’exploitation de la fenêtre de Johari. Il est important de noter que la fenêtre de Johari est un outil interpersonnel, ce qui signifie qu’elle est basée sur l’interaction humaine et qu’il peut donc y avoir des obstacles imprévus à l’ouverture.

Manque de volonté d’ouvrir

C’est l’un des problèmes majeurs que vous pouvez rencontrer. Parfois, les gens peuvent être réticents à partager des informations sur eux-mêmes, en particulier dans un contexte professionnel. Cherchez à comprendre pourquoi cela se produit, et assurez-vous que l’environnement est sûr et non-jugemental. Vous pouvez aussi motiver la personne à s’ouvrir en partageant d’abord quelque chose de vous.

Crainte des réactions

D’autres peuvent craindre les réactions négatives à leurs révélations, ce qui peut inhiber leur volonté de s’ouvrir. Une solution à ce problème serait de promouvoir un environnement d’acceptation et de respect dans lequel les réactions négatives sont découragées.

Inadéquation des feedbacks

Parfois, les feedbacks échangés peuvent ne pas être constructifs ou pertinents, ce qui rend moins efficace l’utilisation de la fenêtre de Johari. Encouragez des feedbacks spécifiques, pertinents et orientés vers la croissance afin d’assurer un échange d’informations efficace.

Absence d’auto-réflexion

Il se peut que certains individus n’aient pas une grande conscience de soi et trouvent difficile d’identifier leurs zones inconnues ou cachées. Pour surmonter ce défi, il pourrait être utile d’instaurer des séances régulières de réflexion personnelle ou même de proposer des exercices de développement personnel pour aider à l’auto-découverte.

Ressources supplémentaires

Tout en ayant décrit les bases de la fenêtre de Johari, il est utile de continuer à approfondir cette technique pour l’intégrer complétement dans votre vie professionnelle. Ci-dessous, quelques pistes pour aller plus loin :

  • Consultation de livres : De nombreuses publications abordent cette technique de développement personnel. Un livre sur le sujet offrira un regard approfondi et permettra d’examiner des cas d’utilisation.
  • Recherche en ligne  : Il existe d’innombrables ressources sur Internet qui offrent des articles, des blogs et des forums de discussion sur la fenêtre de Johari. Ces plateformes peuvent aider à comprendre comment d’autres personnes l’ont appliquée dans leur vie.
  • Séminaires et ateliers  : Participer à un atelier ou un séminaire sur la fenêtre de Johari donne l’opportunité de pratiquer la technique dans un environnement contrôlé et d’obtenir des rétroactions directes.
  • Coaching professionnel  : Un coach professionnel ou un psychologue d’entreprise peut aider à déployer cette méthode au sein d’une équipe, en guidant le processus et en veillant à ce que l’activité soutienne la croissance de la cohésion et de la compréhension interpersonnelle.

Notez bien : Il est recommandé de choisir des ressources appropriées qui correspondent à votre style d’apprentissage personnel.

Conclusion

L’amélioration de la compréhension interpersonnelle peut parfois sembler un défi insurmontable, en particulier dans les situations professionnelles où les relations peuvent être complexes et ambiguës. Cependant, avec la technique de la fenêtre de Johari, vous avez un outil pratique et efficace pour démystifier cette complexité et améliorer vos relations de manière significative.

En utilisant cette technique, vous pouvez pousser vos limites de connaissance de soi et investir dans l’amélioration de vos relations avec les autres. N’oubliez pas que le développement personnel est un processus complexe et continu. C’est votre voyage, et la fenêtre de Johari est là pour vous aider à naviguer plus efficacement.

Alors n’attendez plus, prenez le contrôle, relevez le défi et utilisez cet outil pour aller vers une meilleure compréhension de vous-même et des autres autour de vous. Le succès personnel et professionnel vous attend !

PS : Envie d'aller enfin vers votre meilleure vie ? Jetez un coup d'oeil à notre masterclass "Tracez votre plan de vie vers le succès"

Sommaire

Découvrez, apprenez... Avancez !